Accueil » LE RHUME DU BEBE : NE PLUS PANIQUER !

LE RHUME DU BEBE : NE PLUS PANIQUER !

Par Dr L.Quenum

Le rhume est une infection bénigne mais très contagieuse des voies respiratoires supérieures (nez, bouche, pharynx, larynx).

CAUSES

Le rhume est fréquent chez les nourrissons et les enfants de moins de 5 ans, car leur système immunitaire n’est pas encore complètement formé.

En effet, un bébé perd progressivement les anticorps maternels acquis pendant la grossesse et l’allaitement.

Son organisme doit donc apprendre à reconnaître les agents infectieux et développer une réponse immunitaire, qui doit être spécifique à chaque agent infectant.

Or, près de 200 différents types de virus peuvent causer le rhume, dont les rhinovirus (en tête), les adénovirus, les coronavirus… etc.

MODE DE TRANSMISSION

  • Contact direct avec des sécrétions émises lors d’une toux ou des éternuements par une personne infectée.
  • Contact avec des mains ou des objets contaminés.

Ceci explique la fréquence parfois élevée des rhumes chez les bébés qui fréquentent une garderie, où le contact presque continuel lors des jeux est difficile à éviter.

SYMPTOMES

Les principaux symptômes :

  • Nez bouché, qui coule (sécrétions d’abord claires puis progressivement épaisses, jaunes ou verdâtres en cas de surinfection par des bactéries)
  • Éternuements, avec une petite toux parfois associée
  • Écoulements des yeux
  • Difficultés à s’alimenter (surtout pendant la tétée), avec perte d’appétit
  • Rarement une fièvre (qui est plutôt le signe d’une rhinopharyngite)
  • Troubles de l’humeur (bébé devient grognon et pleurnichard)

Des symptômes moins fréquents peuvent tromper !

  • Troubles digestifs (diarrhées, vomissements)

QUE FAIRE?

Le rhume étant causé par un virus, un traitement antibiotique est inutile, sauf en cas de surinfection bactérienne.

Le traitement est essentiellement symptomatique associé à une bonne hygiène et des soins locaux (lavage du nez) :

  • En cas de fièvre, donnez un antipyrétique toutes les six heures (paracétamol sirop ou suppositoire) et éviter de trop couvrir le bébé.
  • Surélevez la tête du bébé avec un oreiller placé sous son matelas, lorsqu’il dort, pour l’aider à mieux respirer, et surtout éviter de le coucher sur le ventre.
  • L’obstruction du nez pouvant gêner la tétée ou la prise du biberon, fractionnez les repas pour lui permettre de reprendre son souffle.
  • Maintenir une bonne hydratation.
Le lavage du nez : double arme thérapeutique contre l’encombrement et la surinfection
  • Doit se faire avant chaque repas et avant le coucher.
  • Se fait avec des dosettes de sérum physiologique à usage unique.
  • Se laver les mains avant et après chaque soin.
  • Allongez votre bébé sur le côté et maintenez vraiment sa tête sur le côté (Cela est très important, pour éviter les risques de « fausse route »).
  • Placez doucement l’embout de la dosette à l’entrée de la narine opposée au côté sur lequel il est couché (donc la narine située le plus haut, par rapport à la position de votre bébé).
  • Introduisez entièrement en jet dans la narine, le contenu de la dosette en appuyant dessus. En même temps, fermez la bouche de votre bébé, pour que le sérum ressorte par l’autre narine avec les sécrétions nasales.
  • Attendez que votre bébé ait dégluti correctement et que les sécrétions du nez se soient bien écoulées.
  • Essuyez son nez à l’aide d’un mouchoir jetable.
  • Puis recommencez le même scénario pour la deuxième narine en couchant le bébé maintenant sur le côté opposé.

QUAND CONSULTER UN MEDECIN

CONSULTEZ RAPIDEMENT UN MEDECIN EN CAS DE :

  • Fièvre persistante au-dessus de 38,5 °C et au-delà de 03 jours
  • Toux et respiration sifflante avec difficultés respiratoires
  • Rhume accompagné de diarrhées et de vomissements
  • Bébé faible et moins actif

Mais dans tous les cas, ne pas hésiter à consulter au moindre symptôme inquiétant.

A EVITER

  • Inutile de donner des antibiotiques, puisque le rhume est d’origine virale. Ils ne seront utiles qu’en cas de complications.
  • Ne pas donner d’aspirine ou d’ibuprofène sans avis médical.
  • Les sirops fluidifiants sont aujourd’hui contre-indiqués chez l’enfant de moins de 2 ans.

COMPLICATIONS

Devant toute complication, se rendre en urgence à l’hôpital !

Complications générales

  • Perte de poids et/ou déshydratation suite au manque d’appétit, vomissements, diarrhées, et fièvre.
  • Convulsions (en cas de fortes fièvres)

Complications liées à une surinfection bactérienne 

  • Otite moyenne aiguë purulente: le bébé dort moins, se touche l’oreille et devient irritable, avec une fièvre qui persiste au-delà de 3 ou 4 jours; parfois du liquide coule de l’oreille (en cas de perforation du tympan).
  • Conjonctivite aiguë purulente : Les yeux sont larmoyants, et collés par des sécrétions.
  • Sinusite bactérienne aiguë (ou ethmoïdite) : rare avant 02 ans.

À voir aussi