Accueil » LE MUGUET BUCCAL CHEZ LE BEBE

LE MUGUET BUCCAL CHEZ LE BEBE

Par Dr L.Quenum

Le muguet buccal est une infection fongique de la cavité oropharyngienne.

C’est une pathologie fréquente et bénigne chez le bébé.

CAUSES

Il s’agit d’une mycose de la bouche causée par la prolifération d’un champignon, le « candida albicans ».

Le « candida albicans » est un champignon souvent présent dans la bouche du bébé, et sans impact pathologique systématique. Mais parfois, du fait de la faiblesse du système immunitaire encore en développement des bébés , il peut arriver que ce champignon se multiplie de façon importante, créant l’infection.

Le muguet buccal peut également survenir après la prise d’antibiotiques pour traiter une autre infection. En effet, lors du traitement, les antibiotiques détruisent aussi la flore bactérienne naturelle protectrice. Donc les champignons, non détruits par les antibiotiques, ne sont plus contrôlés par la flore bactérienne naturelle et commencent à se multiplier de façon importante.

VOIES DE TRANSMISSION

Le bébé peut contracter le « candida albicans » en portant à la bouche des objets, ou tétine contaminés.

La transmission peut également être bidirectionnelle entre un bébé allaité et sa mère qui se transmettent l’infection l’un à l’autre. Dans ce cas les mamelons, et parfois les canaux lactifères, de la mère ainsi que la bouche du bébé peuvent être infectés.

Plus rarement, la transmission peut se faire lors de l’accouchement, suite à une mycose vaginale.

SYMPTOMES

  • Plaques blanchâtres apparaissant sur la langue, les gencives et l’intérieur des joues du bébé. A ne pas confondre avec des dépôts de lait (qui disparaissent après un léger frottement).
  • Bouche sèche
  • Parfois, petites fissures au niveau des commissures des lèvres
  • Lèvres souvent rouges et gonflées
  • Parfois douleurs et pleurs au contact du lait sur les lésions lors des tétées ou du biberon.
  • En cas d’extension de l’infection à l’appareil digestif, le bébé peut présenter des vomissements, diarrhées et/ou un érythème fessier

TRAITEMENT

Le muguet du nourrisson disparaît généralement de manière spontanée sans traitement.

Cependant, il est conseillé de consulter un médecin pour un traitement, si le muguet ne disparaît pas au bout de quelques jours ou s’il est douloureux. 

Le traitement est basé sur des antifongiques, en suspension ou en gel pour application buccale. Attention à bien suivre le traitement pendant 2 semaines, même si le muguet semble avoir disparu au bout de quelques jours, pour éviter une récidive.

En cas d’érythème fessier, une crème antifongique sera associée , en application locale sur le siège.

En cas de signes d’atteinte du mamelon chez la maman (mamelons rouges, irrités, avec des crevasses et/ou des croûtes, des démangeaisons, des douleurs pendant la tétée), il faut appliquer avant et après chaque tétée, le gel antimycosique prescrit au bébé.

MESURES D’HYGIENE INDISPENSABLES CONTRE LA RECIDIVE

  • Lavez et stérilisez après chaque usage, les biberons, tétines de biberons, sucettes, anneaux de dentition, que votre bébé porte à sa bouche, grâce à un stérilisateur ou de l’eau bouillante pendant 15 à 20 minutes.
  • Lavez également fréquemment et portez à ébullition ses jouets, draps, bavoirs, gants de toilette de votre bébé pendant 15 à 20 minutes.
  • Lavez vous soigneusement et régulièrement les mains avant et après chaque soin à votre bébé.
  • Si vous allaitez, nettoyez vous bien les mamelons avant et après chaque tétée (et y passer le gel antimycosique si vous présentez des signes d’infection).
  • Changez régulièrement les coussinets d’allaitement et soutiens gorge, pour limiter la prolifération du champignon.

À voir aussi